conservatoireroyaldebruxelles

logomini_crb
Fiche de cours - Description des unités d'enseignement (U.E.)

Improvisation 601

Abréviation courante : Improvisation601


Date de mise à jour : 30/03/2020
Date d'affichage/d'impression : 13/08/2022
Activité(s) d'apprentissage :
Improvisation (PrDir / Q1Q2 -- x1)

DESCRIPTION GENERALE DE l'UNITE D'ENSEIGNEMENT

Le cours d’improvisation est basé sur une formation adaptée aux pré-acquis de l’étudiant dans ce domaine dans la perspective de lui donner les bases nécessaires pour pouvoir d’une part développer un langage personnel mais aussi de lui donner les capacités d’appréhender la littérature qu’il aborde dans une compréhension stylistique et grammaticale à travers un travail intégré et une pratique improvisée des différents styles historiques.

*1,2,7

EN 601

Acquis d’apprentissage et objectifs 

La formation vise à donner à l’étudiant les outils techniques (harmonie, contrepoint, …) et stylistiques pour lui permettre de s’exprimer librement sans le recours à une partition. Les buts poursuivis à cette fin seront multiples : essayer un instrument qu’il découvre, présenter au public un instrument sous ses différentes facettes, l’improvisation liturgique et de concert…

La formation portera également sur la créativité personnelle dans la littérature abordée (l’ornementation par exemple) et elle sera menée en concertation avec d’autres cours afférents (Basse continue, Écriture, …) et dans un souci d’ouverture aux autres champs musicaux et artistiques. 

La formation servira également pour développer la connaissance des styles. Un organiste capable d’improviser dans un style donné, maîtrise parfaitement les éléments de ce langage. De plus, certains styles tels que le stylus fantasticus nord-allemand sont basés essentiellement sur des gestes d’improvisation. 

L’improvisation permet également de résoudre des problèmes techniques. Travailler sa technique sans le recours à un texte peut s’avérer très efficace. La stimulation de l’imagination permet de rendre les exercices plus vivants et surtout plus adéquats aux problèmes techniques.

*1,2,3,4,6,7 

Sources et contenus  

Aborder l’improvisation par le biais de modèles simples et non contraignants (comme par exemple des échelles modales ou des canevas harmoniques simples comme les passamezzo ) permettra de donner confiance à l’étudiant avant d’aborder des choses plus raffinées.  

L’élaboration de petites formes simples (ABA,…) vers des formes plus complexes qui découlent directement du matériau musical lui-même seront étudiées dans ce cadre.

*1,2,3,4,6,7

Méthode

Le cours hebdomadaire d’improvisation est individuel et basé sur un travail technique et musical. La présence est obligatoire. Certains cours pourront se faire avec plusieurs étudiants pour développer la capacité d’écoute et de réactivité.

Un travail sur la mémoire sera utilisé par des jeux de questions-réponses monodiques et harmoniques, le professeur proposant une séquence, l’étudiant y répondant.

Un travail sera mené en relation étroite avec le répertoire en « réinterprétant » ou en recréant les œuvres et les styles interprétés grâce à l’improvisation (par exemple, improvisation d’une suite à la française). 

La question de la perception du temps chronologique sera abordée par exemple par l’imposition d’un temps précis à combler par une improvisation libre et par l’élaboration de phrases tonales simples pour travailler l’équilibre des carrures.

La question de l’économie de l’imagination sera également au cœur de la formation : comment développer une idée suffisamment longtemps avant d’élaborer l’idée suivante.

Le développement de la conscience harmonique se fera en improvisant des variations sur un pattern harmonique donné.

Le développement de la conscience polyphonique se fera en improvisant des contrepoints à plusieurs voix sur un modèle ou librement.

*1,2,3,4,5,6,7 

Évaluations 

Deux prestations publiques devant un jury :

Prestation artistique formative : évaluation à la fin du 1er quadrimestre devant un jury interne.

Prestation artistique certificative : évaluation à la fin du 2ème quadrimestre devant un jury interne.

La note d’année est constituée par la cote de l’évaluation partielle du 1er quadrimestre (50%) et une cote pour la présence, l’implication des étudiants au cours, la qualité du travail quotidien et sa participation aux activités de la classe (50%). La note finale est constituée de la note d’année (50%) et de la note de l’évaluation artistique du 2ème quadrimestre (50%). 

* Référentiels de compétence de l’ARES - Bachelier en Musique - tous les instruments